LOADING

Narcose (ou l’ivresse des profondeurs)

Travail en cours. Tirages disponibles sur Artsper. (Photographie jet d’encre sur papier baryté, Dibond, papier Hahnemuehle.)

Cette série est pour moi un espace de liberté dans lequel je peux laisser s’exprimer mon attraction primaire pour les abysses et par l’acte (créatif ?) de destruction. Ici, aucune des images n’est anticipée, préméditée ou réfléchie. Elles surviennent au cours d’une séance photo que je m’autorise à laisser « dégénérer », ou parfois lors de la post production. Les retouches peuvent devenir destructives, l’image peut perdre sont essence première. Qu’importe, car l’efficacité et le plaisir procuré par ce travail tiennent à la liberté que j’y trouve à détruire et déformer ce que j’ai créé, à franchir certaines « règles » esthétiques sans jamais redouter le résultat.

Texte par Arthur Van Hoey – Extrait du catalogue de l’exposition Icônes et Projections:
« L’idée de la série Narcose a jailli à l’occasion de l’écoute d’une émission radiophonique au cours de laquelle un apnéiste français relatait les effets de la narcose, également connue sous le nom de « l’ivresse des profondeurs ». Phénomène décrit pour la première fois dans les années 1930, la narcose est due à un excès d’azote qui agit sur le système nerveux en entraînant des troubles du comportement qui différent d’un individu à un autre. Elle peut aussi se traduire par des effets euphorisants ou au contraire angoissants, des troubles de la vision, une disparition de la notion de durée, une sensation de dialogue intérieur ou de solitude, etc. (…) Mais plus qu’un simple trouble, de nombreux plongeurs ayant vécu le phénomène apprécient cette ivresse qui rapidement devient addictive. »

sem, amet, Aenean dapibus risus Phasellus leo. Aliquam velit, id, fringilla